Prix du mérite Inge-Anderson

Ce prix récompense des membres de l’ACB qui se sont distingués en contribuant de façon importante au progrès des connaissances et des pratiques liées aux barrages au Canada. Le prix est remis aux deux ans à un membre de l’ACB. Les récipiendaires antérieurs sont:
1993 Inge Anderson
1995 Gary Salmon
1997 Barry Hurndall
1999 Guy Laroque
2001 Tony Tawil
2004 Ray Stewart
2006 Gaétan Guertin
2008 Dr. Desmond N.D. Hartford
2010 Gerard Verzeni
2012 A.R. (Tony) Bennett
2014 Jean-Pierre Tournier
2016 Stephen Rigbey
2018 Norbert Morgenstern

 

L’ACB a rendu hommage aux chefs de file de l’industrie des barrages le 16 octobre dernier à Québec, à l’occasion de son Gala annuel de remise des prix.

Norbert Morgenstern - 2018
Professeur émérite à l’Université de l’Alberta, M. Morgenstern (Ph.D) y a débuté sa carrière d'enseignant en 1968 après avoir obtenu son doctorat de l'Université de Londres. Durant ses années d’enseignement, il a influencé de nombreux diplômés avec qui il a travaillé, dont des experts de l’industrie et un certain nombre de boursiers de l’ACB. 

Au fil des ans, M. Morgenstern a reçu de nombreuses récompenses, médailles et honneurs pour ses contributions au domaine de la géotechnique, y compris la médaille Legget, le prix le plus prestigieux décerné par la Société canadienne de géotechnique. Il a également prononcé le Rankine Lecture (British Geotechnical Association), le Terzaghi Lecture (American Society of Civil Engineers) et le Casagrande Lecture (Boston Society of Civil Engineers Section). Il n’est donc pas étonnant que l’ACB lui ait décerné le prix Inge Anderson de 2018. Reconnu à l’extérieur de l’industrie pour ses travaux, il a reçu l'ordre d'excellence de l'Alberta et est membre de l'Ordre du Canada. 

M. Morgenstern a rédigé plus de 300 articles parus dans des revues techniques, documents de conférence et manuels. Il existe même une méthode (stabilité de la pente de Morgenstern Price) qui porte son nom. Il a travaillé sur une variété d’aspects géotechniques : stabilité des pentes, glissements de terrains, barrages, projets miniers, pergélisol, sables bitumineux, pipelines, autoroutes, ponts, édifices et structures extracôtières. Il a dirigé plusieurs comités d’examen, notamment sur les ruptures des barrages de Mont Polley et de Samarco, en plus d’avoir joué un rôle de premier plan au sein de divers groupes et comités consultatifs. Son travail a influencé la nouvelle réglementation et les nouvelles directives au Canada.